Facilitation graphique

Menu

Catégorie : Articles

Ressources bibliographiques

Voici quelques références intéressantes autour du dessin et la pensée visuelle en général. Bien entendu ce n’est pas exhaustif et nous vous invitons à faire régulièrement des recherches sur ces thèmes pour voir les derniers ouvrages publiés. Nous sommes également preneurs de vos propres pépites !

THINK N’LINK a décidé de ne pas faire de lien vers une plateforme d’achat en particulier. Pour les ouvrages publiés, faites appel au libraire du coin de votre rue s’il vous plait !

Sketchnote

  • Initiation au sketchnote – Mike Rhode
  • Le guide avancé du sketchnote – Mike Rhode
  • Apprendre avec le sketchnoting – Audrey Akoun – Philippe Boukobza – Isabelle Pailleau
  • Travailler avec le sketchnoting – Audrey Akoun – Philippe Boukobza – Isabelle Pailleau

Pensée visuelle et facilitation graphique

  • UZMO – Martin Hausmann
  • The Graphic Facilitator’s Guide: How to use your listening, thinking & drawing skills to make meaning – Brandy Agerbeck
  • Penser, dessiner, révéler – Etienne Appert
  • Collaboration visuelle – Ole Qvist-Sørensen – Loa Baastrup – Sofie Lind Mesterton
  • Penser en images – Vanina Gallo
  • La boîte à outils de la pensée visuelle – Béatrice Lhuillier – Caroline Tsiang

Pictos, icônes et templates

  • Visual Thinking – Willemien Brand
  • Visual Doing – Willemien Brand
  • My icon library – Willemien Brand
  • Bikablo posters – Martin Hausmann
  • Bikablo 2.0 – Martin Hausmann – Holger Sholz
  • Encyclopédie visuelle – 1400 Dessins, croquis, picto, crobard au service de vos idées – Bernard Lebelle – Guillaume Lagane- Nicolas Gros

Graphic recording

  • Generative scribing – Kelvy Bird
  • Graphic recording – Live illustrations for meetings, conferences and workshops – Collectif Gestalten

Organisation et facilitation

  • Reinventing organisations – version résumée et illustrée par Etienne Appert – Frédéric Laloux
  • Devenir facilitateur – Jean Philippe Poupard
  • Passez au Design-Thinking – Mélissa Aldana – Vincent Dromer – Yoann Leméni
  • Game storming – Jouer pour innover – Dave Gray – Sunni Brown – James Macanufo

Dessin

  • Collection « How to think when you draw » – Lorenzo Etherington
  • Devenir un expert du Rakugaki – Bunpei Yorifuji
  • Tout dessiner – La méthode infaillible – Soizic Mouton
  • How to draw anything – Scriberia

Typographie

  • Draw your own fonts : 30 alphabets to scribble, sketch and make your own – Tony Seddon
  • Hand Lettering – Creative Alphabets for any occasion plus how to get started – Thy Doan Graves
  • Creative Lettering and beyond – Walter Foster

Poésie visuelle et symbolique

  • Rivière d’encre – Etienne Appert
  • Alpha, Beta – Jens Harder

Design graphique

  • Communication et design graphique – Daniela Bak

Très courte théorie de la communication

Étymologie (oh non pitié pas ça !)

Chez THINK N’ LINK, on adore l’étymologie car cela nous permet de revenir aux sources de mots et concepts qui sont très souvent déformés au fil du temps par des usages grossiers ou réducteurs.

Le mot « communication » vient du verbe latin « communicare » qui signifie « mettre ou avoir en commun » : tout est dit.

La théorie de la communication revisitée visuellement

La communication est l’action de transmettre des informations (idées, concepts, connaissances…) à quelqu’un, ou, s’il y a un échange, de les mettre en commun. Si on devait faire un dessin de cette théorie, ça pourrait ressembler à ça :

La théorie de la communication schématisée. Dessin de thinklink 2021 (CC BY 4.0)

L’émetteur = la personne qui a un truc super important/intéressant à transmettre : ses idées, ses connaissances, ses arguments.

Les récepteurs = les personnes qui s’attendent (ou pas) à avoir de l’information, intéressante/importante (ou pas selon elles). Ici le « ou pas » a une importance indéniable dans la future stratégie de l’émetteur sur :

Le message = le truc super important/intéressant à transmettre.

Le code = le langage dans lequel le message va être traduit. Cela peut être du verbal, de l’écrit, du visuel, des odeurs, de la gestuelle…

Le canal de transmission = le format de la communication. Dans le cas qui nous intéresse: un mail, un flyer, une fresque murale, une newsletter, une vidéo, un post…

Le contexte = il englobe le lieu d’où le message est transmis et celui où il est accueilli, mais aussi le contexte socio-économique dans lequel l’émetteur et les récepteurs se situent. On va choisir des codes et canaux de transmission de transmission différents en fonction du contexte de libération du message et de l’objectif que s’est fixé l’émetteur.

Des services adaptés à vos objectifs

THINK N’ LINK oriente ses services en fonction du « mettre » ou « avoir » en commun. Nous utilisons la théorie de la communication pour définir clairement vos objectifs, votre public, la forme et le contenu de votre message :

La communication visuelle : transmettre vos idées

Si votre objectif est de transmettre un message, mettre à disposition de votre public vos idées, vous avez besoin de communication visuelle.

La communication visuelle permet de donner à voir vos idées, de les transmettre et de la mémoriser. Dessin de thinklink 2021 (CC BY 4.0)

La collaboration visuelle : avoir en commun, co-construire des idées

Si votre objectif est d’échanger, de confronter, de construire des idées en groupe, vous avez besoin d’outils de collaboration visuelle.

La facilitation graphique permet de voir et d'avoir vos idées en commun, de les co-construire. Dessin de thinklink 2021 (CC BY 4.0)

Ce n’est pas plus compliqué que cela !

Et vous que voulez-vous faire aujourd’hui ?

10 Templates à télécharger

Envie de mettre un peu de visuel dans vos réunions ? THINK N’ LINK vous offre 10 templates de poster et c’est à vous de jouer !

Ce sont des images imprimables au format A4/A3 ou utilisables comme nous le faisons lors d’ateliers sur des murs collaboratifs en ligne.

Vous ne trouvez pas votre bonheur ? Nous créons vos templates de réunion sur mesure : canevas spécifiques, posters d’embarquement des équipes, de feedbacks, de plans d’action, etc.

Eco-responsabilité

Dans notre métier on aura du mal à faire du zéro-déchets, ni du zéro-émission. Mais voici ce que nous mettons en place pour limiter notre empreinte écologique:

Sobriété numérique

Pourquoi ce site est-il si moche minimaliste ?

En suivant les règles d’éco-conception sous avons conçu ce site exclusivement pour version mobile et en réduisant son poids de manière drastique, nous ne cherchons clairement pas à vous en mettre plein les yeux, mais plutôt :

  • à réduire notre impact numérique sur la consommation globale de CO2
  • à permettre aux personnes qui ont des connexions internet faibles de ne pas attendre 15 minutes pour charger les pages du site.
  • d’aller à l’essentiel

C’est pourquoi ce site est volontairement minimaliste et ne comporte pas (trop) de visuels. Et s’il y a des images, elles ont été compressées au maximum. Elles ne reflètent pas la qualité des livrables que vous nous fournissons (ouf!^^).

Nous avons choisi un hébergeur également engagé dans une démarche éco-responsable et fait le pari fou d’utiliser un thème WP encore expérimental mais très ascétique dans son concept de base.

Les livrables numériques

Pour ce qui est des livrables numériques, nous-nous mettons d’accord avec le client sur le format attendu dès le premier briefing. En fonction de la taille d’impression ou du format de diffusion, nous ajustons les paramètres des livrables pour que la qualité soit au rendez-vous et les alléger au maximum grâce à des algorithmes de compression intelligente.

Les murs collaboratifs

Les derniers mois ont forcé une grande partie de notre clientèle à passer en distanciel pour toutes leurs activités. Ne renonçant pas à les accompagner, nous sommes devenus consultants MURAL pour leur apporter une solution collaborative digitale. Le concept est génial, mais nous restons d’avis de l’utiliser uniquement lorsque nos équipes sont physiquement distantes et qu’il n’y a pas d’autres possibilités de faire autrement.

Nous sommes convaincus que les choses les plus simples sont les meilleures : des gens, des markers, du papier et une bonne dynamique de groupe!

Matériaux non polluants, recyclables et réparables

Nous utilisons quasi-exclusivement des markers durables de la marque Neuland. Nous choisissions uniquement des encres à l’eau, même permanente. Les markers sont réparables et rechargeables à volonté. Un avantage non négligeable : c’est sans solvant et sans odeur, donc nos posters n’embaumeront pas votre espace d’effluves chimiques!

Notre démarche d’amélioration est en cours d’ajustement pour l’approvisionnement en papier et supports physiques. Nous utilisons au maximum du papier recyclé ou issu de récupération. Nous recherchons une alternative écologique pour remplacer les foamboards.

Déplacement intelligent

Un récent échange avec un prospect nous à fait prendre une décision : annoncer clairement que « non, nous ne prendrons pas l’avion pour une journée de graphic recording à l’autre bout du monde ». Ce prospect nous a demandé d’intervenir en Asie et nous lui avons dit que ce n’était pas très écologique compte tenu de la durée et que nous pouvions tout à fait faire la prestation en digital avec une projection directe là-bas. Nous avons perdu ce prospect, mais gagné en conviction.

Nous nous déplaçons dans toute la Suisse romande et une partie de la France, si possible en transports en commun routiers ou ferroviaires. Quand les conditions ne le permettent pas (port de matériel encombrant notamment), nous prenons un véhicule. Nous compensons cette consommation de CO2 en nous déplaçant presque exclusivement en vélo dans notre vie privée.

Et si nous ne pouvons pas effectuer la prestation demandée sur le lieu que vous souhaitez, nous vous recommandons des praticiens visuels plus proches de ce lieu.