Le sketchnote selfie : littéralement “l’image de soi”

Sketchnote selfie Agathe Loret Think N link

Ce sketchnote selfie a été réalisé pour intégrer la communauté des Swiss visual practitioners. Chaque candidat devait expliquer son background professionnel, montrer ses forces et pour finir détailler sa prestation. “Pas de quoi fouetter un mammouth” me direz-vous, mais cette demande a été le déclencheur d’une réflexion personnelle sur ce que je voulais montrer de moi à mes homologues.

Ah! L’Image…

La 1ère chose qui m’est venue en tête, c’est que je déteste les selfies. Ce côté égocentrique et superficiel de l’image de soi me perturbe…

La 2ème est que sur le marché actuel, que ce soit pour une offre d’emploi, proposer des prestations ou intégrer un groupe, nous nous comportons comme des produits, avec campagne marketing à l’appui. Nous nous sentons obligés de nous montrer sous notre “meilleur” jour. Nous “photoshopons” nos profils à force de sourires artificiels, de poses pseudo-décontractées, de looks tendance, de slogans qui tuent et de CV sur-gonflés avec option “concept tendance” activée…

Alors j’ai décidé de créer une image “mindfuck”, totalement à l’opposé de ce qu’on attend en termes de promotion.

Je me suis imaginée, prise de court, encore en pyjama, obligée de prendre la pause (en espérant que le pyjama ne soit pas dans le cadre!). Pas du tout préparée pour une sorte d’interview…

En opposition, j’adore le sketchnote : une autre manière de penser, d’organiser et d’exprimer des idées. Pour cet exercice, il suffisait juste de faire des bulles de catégorie : background, strengths, work, language… Mais plutôt que de segmenter tout ça en catégories, j’ai plutôt imaginé un genre d’interview, avec un journaliste qui suivrait des questions sous forme de voyage introspectif : d’où je viens, qui je suis, ce que je fais et surtout pourquoi je le fais.

Pour moi, un vrai selfie, c’est ça.

…Et image de soi

Pour le coup, j’ai encore raté le côté promotionnel ! Je me montre en pyjama, j’avoue être une “noob” dans le domaine de la pratique visuelle, et que mon niveau oral en anglais est bof… Roh là là !

Mais attendez…C’est VRAI en fait !

D’un autre côté je montre mes convictions, mes ressources et mon potentiel pour parvenir à un meilleur niveau.

Je montre ce qui me permet réellement d’exercer le métier que j’aime.

Et vous, quand est-ce que vous-vous mettez au sketchnote selfie ?

Si vous utilisiez cette pratique pour montrer aux autres qui vous êtes et ce que vous faites ?

Les détracteurs me diront que la pratique du sketchnote est trop personnelle. Et bien, TANT MIEUX ! Qui dit “personnel” dit “vrai et centré sur des valeurs intimes“.

Sketchnoter, ce n’est pas simplement mettre des dessins et des mots sur une feuille. Sketchnoter c’est faire appel à vos propres schémas de pensée, votre univers visuel à vous, pas ceux d’un autre comme le marketeur ou l’illustrateur. C’est choisir ses propres mots, ceux qui vibrent, qui vous résument. Et quand les mots vous manquent, les dessins permettrons aux autres d’entrevoir votre univers intérieur.

Chaque image, chaque représentation symbolique sera personnelle. Vos collègues, clients ou partenaires apprendrons plus de vous au travers de vos dessins qu’au travers d’une planche conçue par un autre.

On dit souvent que la pratique du sketchnote a un caractère méditatif. Oui, car poser nos idées de manière visuelle nous aide intuitivement à générer de nouvelles idées, à les structurer pour en faire un chemin de réflexion unique.

Ce chemin de réflexion structure le message que vous donnez à vous même, mais également aux autres si vous le partager.

Le sketchnote selfie est un motiva(c)teur.

Du sketchnote personnel à la campagne de communication

Si vous souhaitez démarrer une campagne de communication pour vous-même ou votre entreprise, commencez par sketchnoter vos idées. C’est une pratique aboutira sur du concret. Exploitez ce qui ressort de ce voyage visuel.

Et pourquoi pas directement utiliser cette pratique comme base visuelle de votre campagne ? Une forme de communication plus vraie, plus fraîche et à moindre coût, ça ne vous tenterait pas ?

Des idées pour vous

Dans notre société nous ne retenons que la partie scolaire et professionnelle du mot curriculum vitae. Mais étymologiquement, cela se traduit par “déroulement de la vie “. Commencez par sketchnoter votre vie sur un chemin (de votre naissance jusqu’à aujourd’hui: famille, endroits de vie, études, métiers, accidents ou éléments heureux de la vie, changements de cap). Retracez tout votre parcours et ce qui vous a forgé. Notez ce qui vous a transformé, motivé ou déçu. Vous trouverez facilement le fil rouge qui vous a conduit jusqu’à qui vous êtes maintenant. Vous allez retrouver ce qui vous motive réellement et ce qui fait de vous un être unique. Ok, j’avoue que mon discours sent “le coaching personnel du dimanche”, mais je vous promets que ça permet de nous recentrer, nous motiver et trouver les bons arguments pour parler de soi.

Pour les plus timides ou fermés au développement personnel, sketchnotez votre carrière, faites une mind-map de compétences ou de secteurs dans lesquels vous êtes intervenus. Vous vous rendrez compte que je auriez failli oublier une expérience ou une qualité super importante !

Dernier conseil : Arrêtez de formater vos CV en lecture linéaire, comme si on ânonnait sans enthousiasme une litanie en égrainant sa carrière. Accaparez-vous l’espace d’une autre manière! C’est vous le guide qui orientera graphiquement votre lecteur sur un chemin de découverte de qui vous êtes et de ce que vous faites.

Des idées pour votre entreprise

Vous êtes le dirigeant et vous souhaitez cartographier les valeurs et l’évolution de votre entreprise.

Vous êtes le commercial et vous voulez monter ce qu’est votre entreprise et toutes les prestations qu’elle offre, en un seul coup d’œil.

Vous êtes responsable RH et vous souhaitez communiquer sur le processus de recrutement de votre entreprise et pourquoi les candidats se sentirons bien chez vous.

Vous êtes manager et vous souhaitez que vos business analysts créent des CV qui parlent d’eux, quelque-chose de personnel pour expliquer pourquoi ils font ce métier, pourquoi ils sont uniques et pourquoi ils seront parfaits pour vos clients.

Je suis sûre que vous avez des idées, là, maintenant… Alors à vos crayons !