Un sketchnote qui déménage !

Le déménagement d’une entreprise est un projet à part entière. Un de mes clients a pris la chose très au sérieux. Il n’a laissé aucune place au hasard, y compris dans la communication.

Des planches de sketchnote remplacent les longs et multiples mails d’instructions

Au lieu de transmettre des mails épars concernant les choses à trier, à laisser sur place ou a conserver, qui-fait-quoi-quand-comment, nous avons choisi de diffuser des planches de sketchnote spécifiques pour chaque étape du déménagement.

La synthèse visuelle permet aux collaborateurs d’avoir un aperçu d’ensemble sur un thème et de mémoriser plus facilement les informations. En voici un exemple :

Exemple de planche de sketchnote

Des mini-BD pour changer d’état d’esprit au travail

Passer d’une culture “MON bureau, MA chaise, MON cactus” à une culture de type flex-office n’est pas chose facile. Et communiquer dessus encore moins ! Combien de billets de blog, de tweets, de photos relativement cyniques se promènent au sujet de l’open-space ou du flex-office aujourd’hui ? Des tonnes…

Et je m’en suis inspirée !

Au lieu de faire une communication trop liftée, limite condescendante, pourquoi ne pas rire de situations qui risquent certainement d’arriver ?  

Le choix s’est porté sur des billets humoristiques qui mettent en scène des gens qui se sont adaptés au nouvel environnement, et d’autres…pas encore 🙂

On invite le lecteur à se positionner par rapport à chacune des situations : “oh, non, sérieusement je ne ferais jamais ça !” (en off on entendra “Bon…oui c’est clair je le fais de temps en temps”…) ou alors “C’est tout moi ça !”. On est humain après tout ! 

Cela permettra, je l’espère, de l’indulgence de la part de certains, et une remise en question de la part des autres.

Voici deux exemples relayés par la messagerie d’entreprise lors de chaque communication hebdomadaire sur le déménagement.

Lockers
Desks

Post-scriptum

Lors de cette mission, j’ai lu la notice d’instructions fournie par la très sérieuse société de déménagement choisie par mon client.

30 pages…La plupart des lecteurs sont désabusés rien qu’en voyant le titre et la taille du document. Quel dommage !

Ne vous y trompez pas, cette notice est hautement importante et c’est dans un réel but d’information et de mise en garde qu’elle a été conçue.

Mais de mon point de vue, le format choisi est contre-productif. Le rédacteur a passé certainement beaucoup de temps à la formulation, à la structuration et au design des schémas. Cependant, son aspect et “son épaisseur” sont rébarbatifs pour un lecteur lambda. Peu de clients auront le courage de lire la notice jusqu’au bout et toutes les informations importantes se seront pas transmises comme il se doit.

J’ai été formée à la rédaction technique et ai pratiqué ce métier dans le milieu de l’informatique. Je connais donc la souffrance d’un métier mal reconnu : la conception de modes d’emploi et de notices. Je fais partie des rares personnes à lire ces documents jusqu’au bout, mais c’est uniquement par curiosité intellectuelle, pas parce que ça m’a donné envie. Car sérieusement, il faut dire que “c’est chiant à lire!”. Allez avouez-le…

Une solution pour vous : l’infographie ou le sketchnote permettent de condenser visuellement un grand nombre d’informations sur un petit espace. Dans le cadre de cette mission j’ai pu transposer plus de 80% des informations de la notice sur 2 planches A4 de sketchnote. Pensez-y !